Les mots nouveaux de la rentrée - Illustration Pascal Lemaître

Rentrée en maternelle : les mots à expliquer à votre enfant

En découvrant l’école, votre enfant découvre aussi de nouveaux mots comme “classe”, “cantine”, “récré”, “appel”… qui peuvent l’inquiéter. Pour vous aider à les lui expliquer… et le rassurer, Pomme d’Api a rédigé un petit guide, avec des mots simples, comme si vous lui parliez… Sans oublier quelques conseils pour les premiers jours d’école.

 “Les mots nouveaux de la rentrée expliqués aux enfants”, supplément pour les parents, Pomme d'Api, septembre 2016. Texte : Anne Bideault, illustrations : Pascal Lemaître.La maîtresse, le maître*

“Le maître ou la maîtresse, c’est la personne qui s’occupe des enfants de la classe. C’est elle qui choisit ce que vous allez faire, c’est elle qui va vous apprendre des choses.”

* Nous avons pris le parti d’utiliser les féminins des noms de métiers (la maîtresse, la dame de cantine…). Loin de nous l’idée de vexer les hommes qui ont opté pour ces carrières (puissent-ils être plus nombreux !), mais comme ce livret est conçu pour être lu avec les enfants, Pomme d’Api souhaitait coller à la réalité. 

L’Atsem Agent territorial(e) spécialisé(e) des écoles maternelles

 “Les mots nouveaux de la rentrée expliqués aux enfants”, supplément pour les parents, Pomme d'Api, septembre 2016. Texte : Anne Bideault, illustrations : Pascal Lemaître.“Le plus souvent, la maîtresse n’est pas la seule adulte dans la classe. Une autre personne l’aide, c’est l’Atsem, que l’on appelle parfois la “dame de service”. Elle installe les ateliers, aide les enfants dans leur travail, à la cantine, au dortoir… C’est quelqu’un de très important !  Elle accompagne aussi les enfants aux toilettes. En classe, si tu as envie d’aller faire pipi, tu peux lui demander.”

L’appel

 “Les mots nouveaux de la rentrée expliqués aux enfants”, supplément pour les parents, Pomme d'Api, septembre 2016. Texte : Anne Bideault, illustrations : Pascal Lemaître.“Dans la classe, chaque enfant a une étiquette avec, souvent, sa photo et son prénom. Le matin, en arrivant, tu fixeras ton étiquette sur un tableau comme pour dire : “Ça y est, je suis arrivé !” Quand tout le monde est là, la maîtresse appelle chaque enfant un par un : “Est-ce que Nina est là ?” “Oui, Nina est là, elle est présente !” “Est-ce que Robin est là ?” “Non, Robin n’est pas là, il est absent.“

NAP ou TAP (nouvelles activités périscolaires ou temps d’activités périscolaires)

“Si tu restes à l’école jusqu’au soir, dans l’après-midi, il y a des jours où tu feras des jeux et des activités avec d’autres adultes que la maîtresse. Ce seront peut-être les Atsem ou des animateurs ou des animatrices. Ils sont là pour s’occuper des enfants.”

  • Info + : chaque commune a son vocabulaire (et son organisation) pour désigner ce temps dégagé par la réforme des rythmes scolaires. Les petits sont parfois déconcertés de changer de référent en cours de journée.“Les mots nouveaux de la rentrée expliqués aux enfants”, supplément pour les parents, Pomme d'Api, septembre 2016. Texte : Anne Bideault, illustrations : Pascal Lemaître.

Mercredi (les jours de la semaine)

“Le lundi, c’est le premier jour de la semaine, celui où on retourne à l’école. Le mercredi, tu ne vas pas à l’école l’après-midi. Tu vas ……………………………. (à compléter avec votre enfant.) Le samedi et le dimanche, on reste à la maison, c’est le week-end.”

  • Info + : il faut du temps pour se repérer dans les jours de la semaine. Chaque enseignant a son système (code couleur, comptines…) pour distinguer les jours. N’hésitez pas à le lui demander pour adopter le même à la maison et aider votre enfant à jalonner sa semaine. À vous de passer en revue chaque jour de la semaine en redonnant des points de repère : l’emploi du temps du mercredi, la nounou, la maîtresse qui change, les activités extrascolaires…

La directrice, le directeur

“La directrice, c’est la maîtresse qui dirige l’école. Quand elle n’est pas dans sa classe avec ses élèves, elle est dans son bureau : elle s’occupe de beaucoup de choses ! Tu crois peut-être qu’elle ne te connaît pas. Mais elle sait très bien que tu es là. Dans son bureau, elle a le nom de tous les enfants.”

Un élève

“Un élève, c’est un enfant qui va à l’école. Tu es l’élève de ta maîtresse !”

La classe

“La classe, c’est la grande pièce où tu retrouveras les autres enfants et ton maître ou ta maîtresse. Dans la classe, il y a plusieurs coins : des tables pour jouer, dessiner, travailler, des tapis pour se rassembler et écouter des histoires, des jeux, des étagères pour ranger les livres et les jouets. Ce sera votre endroit à vous.”

Le portemanteau et le casier

“Dans le couloir devant la classe, il y a des petits crochets pour accrocher les sacs, les cartables, les manteaux… Chaque enfant en a un : tu reconnaîtras le tien grâce à ton étiquette. Il y a parfois aussi des petites étagères, les casiers, pour ranger ses chaussons et ses chaussures. La maîtresse ou l’Atsem te diront s’il faut que tu mettes tes chaussons.”

Le doudou

“Ouf ! Le plus souvent, le doudou a le droit d’aller à l’école ! Parfois, il doit rester avec tous les autres doudous dans une petite caisse à l’entrée de la classe. La tétine doit plutôt rester à la maison : la maîtresse et les autres enfants ne comprendront pas ce que tu dis si tu la gardes à la bouche ! Et si jamais les doudous ne peuvent pas aller à l’école, on pourra glisser sa photo dans ta poche !”

Le prénom, le nom

“Quand on te demande comment tu t’appelles, tu dis ton prénom : “Je m’appelle : [………… à compléter avec votre enfant………]” et tu dis aussi ensuite ton nom de famille :
[………… à compléter avec votre enfant………]. À la maternelle, on l’utilise moins souvent. Sauf s’il y a deux enfants qui portent le même prénom !”

Se mettre en rang

“Dans la classe, il y a beaucoup d’enfants. Un vrai troupeau ! Alors quand il faut changer d’endroit (pour aller aux toilettes ou dans la cour), la maîtresse demande aux enfants de se mettre en rang : chaque enfant donne la main à un autre enfant puis ils se mettent derrière deux autres enfants, à la queue leu leu.”

Les toilettes, les W.-C.

“À l’école, comme à la maison, il y a des toilettes. À l’école, on les appelle aussi les “W.-C.”. Les toilettes sont à la taille des enfants, c’est pratique ! Souvent, on y va tous ensemble. Certains enfants sont un peu gênés de faire pipi à côté des autres. Ils peuvent le dire à l’Atsem ! Si tu as envie de faire pipi, va tout de suite voir un adulte pour le lui dire.”

“Les mots nouveaux de la rentrée expliqués aux enfants”, supplément pour les parents, Pomme d'Api, septembre 2016. Texte : Anne Bideault, illustrations : Pascal Lemaître.

La cour

“La cour, c’est la partie de l’école qui est dehors. Parfois il y a des arbres et de l’herbe, parfois il n’y a que du goudron. On y va pour faire une pause, la récréation. Dans la cour, il y a des jeux. Les enfants peuvent courir et jouer. Parfois, une partie de la cour est couverte par un toit : c’est le préau. Quand il pleut, on est à l’abri !”

La cantine

“La cantine est un petit restaurant dans l’école, où les enfants vont manger. Des grandes personnes pourront t’aider à couper des morceaux si tu n’y arrives pas. À la cantine, c’est bien de goûter à tout ! Mais si ça ne te plaît pas, tu n’es pas obligé de tout finir.”

Les couchettes ou le dortoir

“À l’école, l’après-midi, tu peux faire la sieste si tu es fatigué. Les couchettes sont de petits lits bas ou des matelas par terre, où l’on peut se reposer, dans la même pièce que les autres enfants.”

L’après-midi (c’est quand ?)

“L’après-midi, c’est le moment qui commence après le déjeuner. Avant le déjeuner, c’est le matin. Quand tu vas à la sieste ou au dortoir, c’est déjà l’après-midi. Après les activités ou la classe de l’après-midi, c’est [………… à compléter avec votre enfant………] qui viendra te chercher.”

  • Info + : Pas si simple de se repérer dans la journée ! Pourtant, les mots du temps sont très utiles pour annoncer à l’enfant ce qui va se passer, qui vient le chercher et quand…

Le cahier

“À l’école, tu auras peut-être ton cahier à toi. C’est comme un livre, mais avec des pages blanches, pour dessiner, peindre, coller ou écrire. La maîtresse ou l’Atsem y collera tout ce que tu pourras montrer à tes parents. Mais à l’école, tu feras beaucoup de choses qui ne rentrent pas dans un cahier : des puzzles, des comptines, des mimes, des chants, des jeux…”

Gymnastique et/ou motricité

“À l’école, chaque jour, tu feras de la motricité. Souvent, c’est dans une grande salle, avec des ballons, des cerceaux, des gros matelas. Parfois, la maîtresse vous emmène dans la cour. Apprendre à bouger tous ensemble en écoutant ce que dit la maîtresse, c’est du travail !”

C’est l’heure !

“À l’école, c’est la maîtresse qui sait l’heure. C’est elle qui dit quand on change d’activité, quand c’est le moment de sortir dans la cour, quand l’école est finie… Petit à petit, toi aussi, tu vas apprendre à repérer les heures.”

  • Info + : Quel mot difficile à saisir pour un petit ! Les adultes l’utilisent beaucoup : “C’est l’heure de partir, il faut se dépêcher !”, “C’est l’heure de la récré !”, “C’est l’heure des nounous et des parents…”

Les vacances

“Les vacances, c’est un moment où l’école s’arrête. Elle ferme. Il n’y a plus personne dedans. Pendant les vacances, parfois, tu partiras ailleurs (chez tes grands-parents, en voyage…), parfois tu resteras à la maison. Si tes parents doivent travailler, tu iras peut-être au centre de loisirs ou chez une nounou.”

 “Les mots nouveaux de la rentrée expliqués aux enfants”, supplément pour les parents, Pomme d'Api, septembre 2016. Texte : Anne Bideault, illustrations : Pascal Lemaître.

Petits conseils pour le premier jour d’école…
et les jours qui suivent

Quand vous quittez la classe, surtout, dites-le-lui ! Même si votre enfant est pleinement à son jeu, ne quittez pas la classe en catimini. Sinon, vous risquez de déclencher ses pleurs quand il se rendra compte de votre disparition…

Parlez de la maternelle avec un enthousiasme “raisonnable” : “Tu vas voir, ça va être génial, tu vas adorer, ta maîtresse sera hypergentille, tu vas te faire plein de copains !” À trop en faire un tableau idyllique, votre enfant risquerait d’être déçu et de se sentir trahi.

Grandir oui, mais chacun à son rythme ! “Tu es grand maintenant, tu vas apprendre à lire et à écrire.” Il risque de ne pas se sentir à la hauteur ! Parfois, c’est le parent qui est le plus angoissé le jour de la rentrée… Surtout s’il garde lui-même de mauvais souvenirs de sa scolarité ! Dans ce cas, l’enfant ressentira l’appréhension de l’adulte. Autant laisser à un autre adulte le soin d’accompagner l’enfant pour son premier jour !

 “Les mots nouveaux de la rentrée expliqués aux enfants”, supplément pour les parents, Pomme d'Api, septembre 2016. Texte : Anne Bideault, illustrations : Pascal Lemaître.

“Les mots nouveaux de la rentrée expliqués aux enfants”,
supplément pour les parents, Pomme d’Api, n° 606, septembre 2016.
Texte : Anne Bideault, illustrations : Pascal Lemaître.

Pour réussir sa rentrée, abonnez votre enfant à Pomme d’Api