Bayard
Adélidélo
Petit Ours Brun

Sa première rentrée à la maternelle de A à Z

Sa première rentrée à la maternelle de A à Z
10 juin 2013

Votre enfant entre en petite section de maternelle ? Voici un abécédaire très pratique pour réviser et assurer la rentrée de votre petit écolier en toute sérénité !

Atsem

Une drôle d’appellation qui désigne l’Agent territorial spécialisé des écoles maternelles. “La dame qui aide la maîtresse”, disent les enfants ! C’est la “madame propre” : elle répare les accidents pipi, accompagne les petits élèves aux toilettes, leur montre comment se laver les mains et mouche les petits nez qui coulent. Un personnage clé et rassurant de la vie quotidienne à la maternelle.

Cantine

Une grande étape lors de l’entrée en petite section. Durant ce moment de la journée, un enfant partage bien plus que de la nourriture avec ses copains : aussi des fous rires et des pitreries. Une vraie complicité se tisse. Manger en dehors de la maison, c’est également l’occasion de découvrir de nouveaux plats et de nouveaux goûts.

Doudou

Ce petit compagnon en peluche ou en tissu qui sent bon l’odeur de la maison, est souvent là pour réconforter ! En général, les doudous ont droit de cité à la maternelle, à condition que les petits élèves les rangent dans la “boîte à doudous” en arrivant et jusqu’à l’heure de la sieste.

Maîtresse

“La maîtresse, elle a dit…” La parole de la maîtresse, ça n’est pas rien pour un enfant ! Très vite, elle devient une véritable star à laquelle il a envie de plaire. La partager avec les autres élèves n’est donc pas chose aisée. Pas plus que d’entendre ses parents la critiquer…

Motricité

Expression corporelle, rondes, danse, parcours de motricité (l’enfant passe sous un banc, à travers un cerceau…) : à la maternelle, le mouvement est au centre des apprentissages ! Idéal pour apprendre à mieux maîtriser ses gestes, peaufiner son équilibre, se familiariser avec des notions comme “dessus, dessous”, expérimenter avec son corps les courbes, les lignes droites.

Parler

En petite section de maternelle, les niveaux de langage sont très hétérogènes. Un enfant qui n’est pas encore un bon parleur va progresser très vite : faire des efforts pour mieux parler est le seul moyen pour lui d’être compris par la maîtresse et les copains. Une motivation qu’il n’a pas forcément à la maison où ses parents le comprennent parfois sans même qu’il ait besoin d’ouvrir la bouche !

“Ze veux aller à l’école !”

Un “stigmatisme interdental” ! C’est le nom savant du très répandu “cheveu sur la langue”, un défaut de prononciation qui ne compromet en rien les apprentissages. Sans demander de répéter, ni exiger la perfection, il suffit juste, pour permettre la progression de l’enfant, de montrer la bonne articulation.

Livret écrit par Isabelle Gravillon - Illustrations : Pierre Fouillet - Pomme d’Api, septembre 2012

Abonnement en prélèvement mensuel

5,45€ /mois
S'abonner
Feuilleter Pomme d'Api